Luce Bertrand Coach spirituelle Un Cours en MIracles

Coach spirituelle · Auteure · Conférencière · Réconciliatrice
Enseignante de «Un Cours en Miracles» depuis plus de 20 ans

Luce Bertrand cumule une grande expérience professionnelle et de vie. Sa positivité naturelle l’amène à aider les gens à changer leurs perceptions sur les leçons qu’ils expérimentent et à guérir. Sa simplicité facilite les échanges, son humour dédramatise toutes situations et son accueil cordial fait du bien.

Elle est l’auteure de deux livres psycho-spirituels. Elle est aussi coach spirituelle et chroniqueuse dans la revue «Le Monde au Naturel». Elle a l’art de dédramatiser et d’apporter beaucoup d’humour dans sa pratique, ses livres et ses conférences. Elle détient 15 ans d’expérience en psychologie, 25 ans en coaching spirituel, 37 ans en tant que conférencière et enseigne «Un Cours en Miracles» depuis plus de 20 ans.

Compétences & Expérience

Compétences académiques

  • Baccalauréat en Pédagogie
  • Baccalauréat en Relations Humaines
  • Maîtrise en Psychologie
  • Formation en Réalité Thérapie
  • Formation en Hypnose traditionnelle
  • Formation en Régression par expansion du champ de la conscience

Écrivaine

  • Nous, notre santé, nos pouvoirs (en collaboration)
  • Le Rapport Bertrand (Rapport scientifique de 400 pages)
  • Vibrations (poésie)
  • Nous sommes tous des apprentis-sages (psycho-spirituel)
  • Quand les morceaux sont ensemble (spirituel)

Conférencière spirituelle
(dans les deux sens!)

Humoriste
(enfin… drôle)

Chroniqueuse
à la revue «Le Monde au naturel»

La simplicité

  • Je ne travaille pas, je m’amuse.
  • J’enseigne toujours dans un cadre champêtre.
  • J’ai les cheveux naturels et ne porte aucun maquillage.
  • Je ne fume pas et ne bois que de l’eau restructurée et revitalisée à haut potentiel lumineux.
  • Je porte des fibres naturelles de préférence et jamais de noir (qui abaisse les vibrations).
  • J’ai été végétarienne pendant 20 ans et végétalienne et crudivore maintenant.
  • Je n’écoute pas les Nouvelles et ne lis pas les journaux.
  • J’adhère à la simplicité volontaire.
  • Je préfère qu’on m’appelle Luce plutôt que «vous Madame».

Historique humoristique

Première partie

Je voudrais remercier trois gars merveilleux, soit Alain Desmarais, Denis Vincent et Robert Beaulieu qui m’ont non seulement incitée, et pour certains pendant des années, à avoir un ordi et à l’utiliser, mais m’ont également enseigné sans relâche, chacun à leur tour (et ça m’en a pris trois pour être sûre de ne pas en épuiser un) et ceci pendant des mois, jusqu’à ce qu’il y en ait un qui m’offre en cadeau, avec le plus grand respect et la meilleure intention du monde, un livre très utile : «L’ordi pour les nuls». Ça vous dit un peu de quel miracle ce site Internet relève.

ordi-pour-les-nuls

Leur patience infinie, leur dévouement à mon endroit et leur diligence me confirment qu’ils sont tous trois des anges directement venus en mission auprès de moi parce qu’On voulait en Haut Lieu que je sois enfin visible Internettement, ne serait-ce que pour plusieurs personnes qui se demandent depuis parfois 10-20 ans où s’enseigne «Un Cours en Miracles». Eh bien Luce Bertrand l’enseigne au complet depuis 22 ans ici au Québec.

Je pourrais vous faire un monologue à la Lise Dion sur l’achat de mon ordi et aussi sur l’avant et l’après achat, mais disons simplement que pendant trois années consécutives et ce une fois par année, j’ai appelé Alain pour lui dire que je croyais être enfin prête à en acheter un, et qu’après quelques «Es-tu sûre?» de sa part et des mots comme abonnement / virus / anti virus / souris et hébergement moyennant toujours un léger supplément, j’en avais assez pour réfléchir encore pendant une autre année.

Après trois ans donc, j’étais prête à en acheter un mais rien d’apparent, donc un portable que je resserrais dans sa mallette et dans l’armoire après chaque utilisation, pour me faire accroire que je n’étais pas envahie par la technologie. Je le voulais de langue française, ce qui semblait une demande très inusitée et de couleur autre que noire alors que la majorité l’était.

Bref j’ai passé presque un an juste à apprendre une méthode d’écriture, qu’Alain me dit avoir été très efficace pour ses enfants (la barre était haute), et une autre année à la pratiquer sur Word. Je me suis enfin décidée la troisième année à m’abonner à Internet et je me rappelle qu’après trois heures avec un vendeur très patient de chez Vidéotron venu passer son vendredi après-midi avec moi, alors que la majorité des gens s’abonnent par téléphone en dix minutes, je lui ai dit que je le rappellerais le lundi pour lui donner ma réponse. Quel ange! «Bien Madame» a-t-il dit poliment, du moins devant moi.

courriel-ordi

Quand j’ai enfin eu une adresse électronique, elle était «top secret» pour tout le monde sauf pour mes anges avec lesquels je me pratiquais. Je me sentais souvent envahie par le courrier alors je redoutais les courriels et entre autres les chaînes de lettres. J’aime trop ma liberté pour être enchaînée alors je vous le dis tout de suite «je ne ferai pas suivre» et quant aux vœux qui doivent tous se réaliser dans les 24 heures après, j’ai ma propre pensée créatrice qui est divine et qui m’amène plein de beaux miracles au quotidien. Et comme je n’écoute pas les Nouvelles, prière de vous abstenir aussi de m’envoyer des légendes urbaines de peur!

Alors ça y est me voici enfin Internettement visible, grâce au génie de Kim Ouellette, un autre ange que l’Univers a placé sur mon chemin de façon très concrète, pour que je comprenne que le moment était venu de m’ouvrir au monde. Mais le bogue, c’est que j’entends qu’après 4-5 ans faut changer ça un ordi, que mon logiciel est un peu désuet, que l’encre d’une imprimante sèche si on ne l’utilise pas (va-t-il falloir que je m’imprime des recettes?). Mais restons calme. Un jour à la fois. Profitons du moment présent. Autant de rappels face à l’ego qui tente toujours de nous déstabiliser.

capture-decran-2016-11-14-a-13-07-47

Deuxième partie

Luce Bertrand Coach spirituelle Un Cours en MIracles

J’ai mis un autre 15 ans avant de m’ouvrir aux réseaux sociaux, Facebook et Youtube où j’offre en vidéo des pensées bimensuelles. Évidemment mon site n’était plus du tout «tendance» comme ils disent. Il était donc temps que je sorte de l’époque des dinosaures. Mais à qui faire appel? Ma belle Kim n’était plus disponible. J’ai donc fait plusieurs recherches et j’ai encore appris plein de mots dont j’ignorais le sens: les moteurs de recherche (SEO), le référencement organique et social, des applications iOS et Android pour smartphones et tablettes. Woooow.

Entre deux appels je prenais une semaine de congé juste pour me remettre de ça tellement j’étais perdue. Je n’ai même pas de téléphone cellulaire encore bien moins de tablette. Les seules que j’ai sont dans les armoires de ma cuisine et ce n’est sûrement pas de celles-là dont on parle. Parlant de ces objets, je voyais plein de monde prendre ce qu’ils appellent des selfies (j’ai appris ce mot, chapeau!) Je me suis donc achetée une mini caméra en 2015 puis une caméscope en 2016 non pas pour photographier mon «self» que je peux voir dans un miroir à volonté, mais pour filmer et offirir des conférences en ligne grâce à la participation de Marie-Andrée Lacroix qui a créé wformation.com. et qui est un autre ange dans ma vie. J’ai réalisé que je venais de m’ouvrir au monde entier quand des Français et des Belges ont acheté mes conférences. Quand le progrès me frappe…

capture-decran-2016-11-14-a-12-58-24

Mais revenons à ma recherche d’un faiseur de site. Plusieurs ont été éliminés parce que je ne pouvais pas gérer moi-même mon site. Quand aux prix??? On joue à l’élastique. J’en ai eu de 400.$ pour 4 pages blanches avec un texte linéaire comme celui-ci et une couple d’images per-ci per-là, ce que j’aurais pu faire moi-même, jusqu’à 3000.$ de base et le reste à la carte parce qu’il faut que les nombreux créateurs puissent être payés. Mais je ne suis pas un commerce ni un centre d’achat quoique pour eux on joue dans les 5 chiffres. Je voulais faire affaire avec une seule personne, que je pouvais aussi rencontrer (plusieurs ne travaille que par courriel) et dont l’énergie me conviendrait. J’ai trouvé Marc et ce fut un plaisir de travailler avec lui. Mais…

Troisième partie

À peine 6 mois après la parution de mon nouveau site, voilà que quelqu’une me dit qu’elle n’arrive pas à voir clairement les dates des Cours en Miracles avec son ipad ni son cellulaire. J’en parle à Marie-Andrée qui me dit simplement que mon site est archaïque! QUOIIIIIIIIIIIIIII? Il n’est pas «HighTech»! OH juste ça! Décidément je ne suis pas encore dans la course.

img_0113

Je ne prends pas de chance, je l’engage et me voilà repartie. Elle me commande 5 vidéos pour annoncer mes différentes activités, me suggère de les faire dehors, pas évident en début novembre. Comme je finissais de filmer la première, qui était jusque-là parfaite, un coup de vent m’a soulevé les cheveux pour créer une immense crète de coq. Tout était à refaire! J’espérais seulement avoir le temps de finir avant que le chien du voisin jappe ou que les paysagistes viennent faire le gazon du gars d’à côté.

En plus je lui demande comment se fait-il que des jeunes se selfisent dans leur chambre à coucher en train de jouer sur leur «guit» comme ils disent une petite toune de leur composition et que 20,000 personnes l’entendent sur Facebook ou Youtube, alors que je fais d’extraordinaires capsules de pensées bi-mensuellement qui sont peu écoutées? Chacun son métier, elle devient donc mon agente Web et je la remercie infiniment! Mais j’espère avoir une très longue pause avant une 4e partie.

Bienvenue sur mon nouveau site!

Luce Bertrand Coach spirituelle Un Cours en MIracles

Laval (Québec) Canada  |  450-689-1149
coursenmiracles@lucebertrand.com

luce-bertrand-lotus

Conception Web par WFormation.com

bt-facebook bt-youtube